Club millionaires
Publié le 6 Juin 2019 à 11h32 - 6 vues

Or physique, or papier : voici les paramètres d'éligibilité à l'investissement

L’or demeure incontournable quand il s’agit de diversifier son portefeuille patrimonial. Les conditions à respecter afin d’y parvenir ne sont pas pour autant évidentes. Ci dessous, nous tenterons d’éclaircir certains points :

Or physique : les paramètres d’éligibilité.

L’or physique est reconnu sous formes de pièces, de plaquettes, de barres ou de lingots. Contrairement à l’or papier, il n’est pas constitué de produits financiers. Les paramètres pour désigner l’or physique en tant que produit d’investissement sont divers. Les barres et lingots doivent tout d’abord être supérieurs à un gramme. La pureté doit correspondre à au moins 995 millièmes. Quant aux pièces, leur pureté doivent être d’au moins 900 millièmes tout en étant frappées après 1800.

Or papier : Les paramètres d’éligibilité

L’or papier répond à plusieurs caractéristiques. Il revient également sous différentes formes. Par exemple, il peut correspondre aux actions de mines d’or ou à des SICAV spécialisées. En outre, on peut aussi considérer les labels signés 100% Quanto Or disponibles chez la Société Générale ou à BNP Paribas. Les prix de ces produits fluctuent selon l’évolution du cours de l’or. Ils ne disposent d’aucune assurance sur les fonds. Les actions engagées impliquent leurs propres risques. En effet, la progression de leur valeur est dépendante d’autres facteurs, comprenant additionnellement le prix de l’once. On doit par exemple considérer les réserves, le taux de rentabilité ainsi que d’autres aspects économiques. Pour finir, le taux de change et notamment la devise utilisée par l’État est un élément très important.

Investir en or : Est-ce profitable ?

Il faut premièrement insister sur le fait que les capitaux ne sont guère garantis sur ce genre d’investissement. Le prix de l’or varie quotidiennement, et ce en fonction du cours du marché. Générer de la liquidité à travers l’investissement or demeure tout à fait réalisable néanmoins. Pour ce qui est de l’or physique du moins, tout dépend de l’offre et de la demande.

Il est important de savoir que l’on doit privilégier majoritairement sur la plus-value dès lors que l’on décide de s’y lancer. On ne prévoit pas de gains directs dans une telle situation. La tendance du moment présente une hausse progressive depuis 2012, et ce après la chute connue lors de l’année d’avant.

Or : Quelle fiscalité ?

La fiscalité de l’or est, on peut l’affirmer, unique. Le taux imposé sur la plus-value est initialement à 34,5% (incluant les prélèvements sociaux). C’est dès qu’on a pu prouver la date d’achat du métal précieux. On peut aussi mettre en place un rabais à hauteur de 5% sur les revenus annuellement, et ce à partir de la troisième année comptant le début du placement. Cet abattement peut ensuite être exempté au bout de 22 ans de possession.

Les publications similaires de "Aides"

  1. 17 Fév. 2019Comment les millionaires ont débuté523 vues
  2. 14 Déc. 2017La défiscalisation Outre-mer2071 vues
  3. 14 Mai 2017L'aide d'Easy Domiciliation pour les entreprises à Paris2097 vues
  4. 25 Fév. 2017Besoins d'aide pour créer une SASU ?1601 vues
  5. 20 Juil. 2016Peut-on passer du statut de EURL à SARL ?1139 vues
  6. 9 Mars 2016Des vacances à Las terrenas quand on est riche1210 vues